Sexy News

Du porno écolo pour sauver la planète ?

Avez-vous déjà pensé faire l’amour pour sauver la planète ? Si non d’autres l’ont fait pour vous ! L’organisme Fuck For Forest (baiser pour la forêt) revendique aujourd’hui 1.300 sympathisants à travers le monde.

Louant la gloire d’Eros dans les sous-bois, se promenant nus dans les forêts, les militants photographient et filment leurs performances « éco-porn ». Ils disent que le corps et la sexualité sont de l’art, le sexe la force créatrice de l’univers.

Ces photos et ces films sont vendus sur le site de Fuck For Forest et l’association a recueilli 335.000 $ à ce jour d’après le journal Le Monde. Le média précise que «q uand ils ont voulu en faire don au WWF, les dirigeants de l’ONG écologiste ont refusé, ne souhaitant pas être assimilés à ces provocateurs ».

Du coup, ils ont fait de leur magot un moyen de financer la reforestation, et ils transforment l’industrie du sexe en un mouvement écologique.

Le site Fuck For Forest récolte ainsi des vidéos pornographiques ou érotique amateurs, tournées en pleine nature. On y retrouve des couples exhibitionnistes, des amoureux de l’amour libre ou de la nature. La seule obligation du site est de filmer ses ébats sexuels au cœur des forêts.

Ce site a été monté avec des subventions du gouvernement de la Norvège (durant les 6 premiers mois), qui a stoppé son financement après avoir appris l’utilisation qui en était faite.

Pour 15$ par mois, vous pouvez devenir membre sur le site et avoir accès à toutes les démonstrations de Leona, Tommy et leurs amis. Vous pouvez même participer à l’effort général en uploadant vos propres photos et vidéos. Sur ces 15$, 3$ sont utilisés pour la maintenance du site, le reste est consacré à la protection des forêts.

Aujourd’hui installée à Berlin, l’association finance deux projets de reforestation au Costa Rica.

Le mouvement a été initié en 2003 lors d’un festival norvégien. Leona Johansson, 21 ans, et Tommy Hom Ellingsen, 28 ans, ont alors crié aux spectateurs: « Jusqu’où êtes-vous prêts à aller pour sauver la planète ? ». Avant de faire l’amour sur scène, explique le Courrier International.

Cela leur a valu une garde à vue et près de 1.500 $ d’amende chacun.

En 2004, un rapport du National Research Council révélait que les sites pornographiques pourraient générer entre 5 et 7 milliards de dollars par an. Soit à peu près autant que ce qu’avait récolté l’ensemble des associations de défense de la nature et des animaux l’année précédente aux États-Unis. Le couple norvégien s’est basé sur ce rapport pour lancer son mouvement, qui laisse sceptiques de nombreux écologistes dans le monde.

Du porno écolo pour sauver la planète ?
  Haut