Sexo

La durée du rapport, est-ce que ça compte au final ?

Question que l’on pourrait juger inutile avec les années, et qui pourtant préoccupe encore certains. La durée d’un rapport sexuel (entendez par là, juste la pénétration) varie suivant les couples bien sûr, les envies mais aussi les capacités de chacun et de chacune… Mais si l’on considère qu’un rapport en dessous d’une minute relève de l’éjaculation précoce, un rapport de plus deux heures peut-il alors s’apparenter au tantrisme ? La moyenne nationale d’un rapport sexuel en France, se situe autour de 7,3 minutes… le rapport « idéal » lui, se situerait entre 7 et 13 minutes.

Le compte est bon

Tout comme la taille du sexe, qui n’est pas sensée compter tant que l’on sait bien s’en servir, la durée du rapport sexuel, n’a soi-disant pas grande importance, quand on pose la question… Mais si on creuse un peu, on s’aperçoit vite que « ça n’a pas vraiment d’importance… tant qu’on prend du plaisir ! ». Mais justement, au bout de combien de temps prend-on vraiment du plaisir ? Une femme peut-elle atteindre l’orgasme en trois minutes ? Un homme prend-il du plaisir avant l’orgasme si le rapport dure trop longtemps ?

L’amour, le sexe, ça ne devrait bien sûr pas être une question de chiffres. Et pourtant… Chaque jour, des scientifiques se penchent sur la question (à défaut de se pencher sur autre chose) pour nous donner des indications de la plus haute importance. Ainsi, on apprend que si la durée moyenne d’un coït (oui, les scientifiques emploient le mot coït) est de 7 minutes environ, l’homme fait 9 va-et-vient pendant une minute. Ce qui nous donne donc 63 va-et-vient par coït (amusez vous à compter ce soir !). Ce nombre de frottements pour la femme serait suffisant à la stimuler jusqu’à l’orgasme et également suffisant pour permettre à l’homme d’éjaculer. Formidable donc ! Vous vous dites même que si le rapport sexuel dure moins longtemps, mais que monsieur met plus de cœur à l’ouvrage en faisant 12 va-et-vient par minute, il vous suffirait de 5 petites minutes pour atteindre l’orgasme (une durée parfaite pour le quickie par exemple). Effectivement… Mais les tests sur les souris et les rats ont également leurs limites ! Parce que même si les scientifiques nous jurent que le sexe répond à une mécanique bien orchestrée, toutes les femmes, et tous les hommes, ne réagissent pas de la même façon (surement la faute à notre tête qui vient aussi s’en mêler)…

Chéri, mets le chrono !

C’est toujours ce que les gens répondent quand on leur pose la question : « Attends, on ne met pas le chrono… » (pourtant, ils sont toujours plus ou moins au courant) « mais bon, je dirais en moyenne 2 bonnes heures…  » Ben tiens ! Certains perdent totalement la notion du temps dans ces moments là… Surtout que d’après certaines filles, « plus c’est long, moins c’est bon « …

La course contre la montre ?

Côté hommes, on a davantage l’impression qu’ils veulent surtout assurer ! Sauf bien sûr, ceux qui n’ont pas la délicatesse de savoir où leurs partenaires en sont dans la montée du plaisir, et qui se contentent juste de gérer le leur « ah désolé, je pouvais pas me retenir ».

Une fois de plus, comme pour la taille du sexe, il n’est pas si évident que la durée du rapport ne compte pas vraiment… Tout dépend naturellement du contexte et des préliminaires aussi. Mais il parait pourtant clair, qu’une femme a du mal à se contenter à chaque rapport de quelques minutes seulement… Tout comme de performer des heures durant.

La durée du rapport, est-ce que ça compte au final ?
  Haut