Sex-Toys

Les sex-toys sont ils dangereux pour la santé ?

A une autre époque pas si lointaine, on devait choisir un sex-toy entre 3 modèles « tristounes ». Maintenant que les jouets sexuels sont tous plus craquants et performants les uns que les autres, on nous dit qu’ils sont dangereux ! Ne cédons pas à la panique et analysons les choses calmement.

Des risques d’allergie ?

Oui, il existe des risques d’allergie au latex notamment. Ce qui n’est pas très sympa, avouons-le. Mais à ce problème, j’ai la solution : investissez dans la qualité comme le silicone ou l’élastomère hypoallergéniques.

Le silicone possède une texture veloutée, douce et non poreuse (les microbes ne pourront pas s’y déposer, c’est donc plus hygiénique et facile à nettoyer). Cependant, il exige des lubrifiants compatibles (à base d’eau). Le silicone de grade médical est le top, garanti sans phtalates (plastifiants chimiques annoncés dangereux que l’on retrouve dans de trop nombreuses références base de gamme).

L’élastomère, lui est compatible avec tous les lubrifiants. Voilà un problème d’écarté et si votre collection de sex-toys est déjà complète, vous pouvez toujours la décorer de jolis préservatifs.

Des problèmes de fertilité ?

Certains sex-toys sont donc recouverts de phtalates qui agissent sur le système hormonal et peuvent rendre stérile selon les autorités sanitaires et Greenpeace. En attendant donc le résultat d’études scientifiques, il est conseillé de se renseigner et dans le doute, d’utiliser des préservatifs.

Au final, ajoutons juste une pincée de bon sens, il est évident qu’un usage intensif peut provoquer des irritations et qu’une hygiène irréprochable est souhaitable.

Et au niveau psychologique ?

Quant à l’aspect plus psychologique, les sex-toys peuvent venir pimenter vos jeux érotiques et renforcer votre complicité sexuelle au sein de votre couple. Choisir ensemble un objet de plaisir pour Elle, Lui ou les deux à la fois et l’essayer apporte un aspect ludique à votre relation. Le principal étant que chacun s’épanouisse tout en ayant en mémoire qu’il n’existe pas de « normalité imposée ».

A chaque duo d’amour ses jeux, ses plaisirs. Le tout est que cette pratique ne vous enferme pas dans une sexualité strictement mécanique. Ce serait dommage de se priver des multiples possibilités que nous réservent sensualité et sexualité en y intégrant notre partenaire préféré.

En conclusion, se faire plaisir avec des joujoux clitoridiens ou des « lapins vibrants » c’est bien, mais en connaissance de cause, c’est mieux.

Les sex-toys sont ils dangereux pour la santé ?
  Haut