Love

Démon de midi : besoin de faire table rase

Le démon de midi : tomber amoureux de la baby-sitter de 25 ans alors que vous en avez 50, avoir envie de succomber au charme du copain de votre fils d’à peine 20 ans alors que vous en affichez 45, sont des situations qui deviennent de plus en plus fréquentes et qui touchent aussi bien les hommes que les femmes.

Ces tentations à l’égard de la jeunesse ne sont évidemment pas anodines : besoin de se sentir jeune, de sentir que l’on plaît toujours, et pourquoi pas l’envie de recommencer une nouvelle vie. Derrière cette pulsion du démon de midi se cache souvent un mal-être personnel et bien souvent  l’impression douloureuse de ne plus exister aux yeux de son/sa partenaire. Cette épreuve peut être aussi bien passagère que… définitive. Peut-on prévenir cette crise ? La dépasser ? Ou tout simplement l’accepter sans trop de heurts pour le reste de la famille? Beaucoup de scénarios sont possibles…

Le démon de midi à 8h du matin

C’est au petit-déjeuner que vous avez choisi d’annoncer à votre femme que vos 15 ans de mariage cette année, vous ne les fêterez pas. Elle ne comprend évidemment pas pourquoi, imaginant naïvement que vous lui avez réservé une surprise pour cette occasion. Non, en fait, elle a mal compris, vos 15 ans de mariage vous ne les fêterez pas, parce que vous faites vos valises pour partir vous installer avec Naomi. Naomi ? répète votre femme un peu hébétée : c’est amusant, c’est le même prénom que la baby sitter des  enfants.

Non, c’est décidément très loin d’être amusant, puisqu’il se trouve que la Naomi chez qui vous partez est bien la jolie jeune fille que votre femme avait embauché à la base, pour s’occuper de vos chères têtes blondes. Naomi a fait quelques heures supplémentaires.

Cette annonce lui fait l’effet d’un coup de dinde sur la tête. Non seulement vous la quittez, mais en plus pour une jeune nymphette de 20 ans de moins qu’elle. Pourquoi ? Vous demande t-elle. Eh bien Naomi a su réveiller l’homme taciturne que vous étiez devenu, Naomi croit en vous, Naomi vous écoute parler des heures durant, Naomi a tout le temps envie de vous, en somme Naomi vous donne l’impression d’être bien vivant avec de nouvelles perspectives d’avenir. Votre femme, elle, vous connaît par cœur et vous ne l’impressionnez plus. Et puis votre femme, vient de prendre 15 ans d’un coup avec cette nouvelle…

Pourquoi ? Peut-on anticiper ?

Chez l’homme il y a deux facteurs premiers qui le poussent à succomber à l’appel de la femme plus jeune, à ce satané démon de midi. La routine sexuelle et le quotidien en général jouent forcément. Au-delà de ça, l’homme de 40 ans est très souvent au paroxysme de son charme et de sa sexualité à ce moment là de sa vie.

Mais paradoxalement, c’est aussi à cet âge là que l’on commence à avoir peur de vieillir et à douter de ses performances. Plutôt que de le rassurer, la femme a parfois tendance à lui faire de nombreux reproches, s’imaginant que les années passées ensemble sont une preuve suffisante d’amour et d’attachement et que les compliments n’ont plus vraiment d’intérêt.

Erreur ! L’homme est un être sensible qui a besoin d’être rassuré en permanence. Ajoutez à cela les remontrances des enfants, adolescents insolents, qui n’y vont pas de main morte pour montrer à leurs parents qu’ils ne sont plus trop dans le coup. C’est avec nostalgie que l’homme regarde sa jeunesse lointaine, et avec frénésie qu’il aimerait la retrouver. La fascination qu’il va exercer de par son expérience et sa maturité sur une femme plus jeune, le troublera forcément s’il est en pleine crise.

Franchir le pas du démon de midi est une autre étape. Elle peut être évitée ou pardonnée si la pulsion est uniquement sexuelle ou séductrice, elle est forcément plus grave s’il s’agit de pulsion affective liée à de vrais sentiments amoureux. Et ça malheureusement, on ne peut pas lutter contre. On peut toujours tenter d’être à l’écoute de son partenaire, entretenir le désir et savoir pimenter son quotidien. Beaucoup d’hommes le disent, ce qui les pousse souvent à être infidèles, c’est le manque de désir de leurs femmes.

Le démon de midi à l’heure du goûter

Quand Julien, votre fils aîné de 20 ans, vous demande s’il peut organiser une « ré-soi » chez vous, vous vous sentez un peu bête de ne pas comprendre tout de suite de quoi il parle. Mais quand il vous assène un : ça veut dire une soirée, t’es trop nase ! Vous vous sentez carrément vieille. Alors pour tenter de rester un peu dans le coup, vous lui dites oui, vous l’aidez à pousser les meubles et à acheter de l’alcool.

Le soir venu, vous avez promis de vous éclipser, mais quand Kevin arrive, le copain d’un copain de votre fils, vous ne voulez plus partir. Vous vous sentez idiote d’être électrisée par ce jeune homme, et pourtant, vous foncez dans votre chambre enfiler une tenue de « jeune » et  vous vous débrouillez pour lui sortir les deux ou trois mots de langage « jeune » que vous connaissez. Quand vous entendez Kevin dire à un autre garçon : la mère de Julien, elle est trop mortelle, ça au moins c’est une vraie femme, vous rougissez et commencez à fantasmer sur les charmes de ce jeune et fringuant amant potentiel. Dés lors son image ne vous quitte plus, vous vous arrangez pour le revoir à l’insu de votre fils, vous entamez une liaison secrète pleine de culpabilité, vous songez un instant à tout quitter pour lui…

Mais dur retour à la réalité, Kevin doit repasser son bac pour la troisième fois, la maman de Kevin a tout découvert, l’annonce publiquement et veut porter plainte contre vous, votre fils Julien ne vous adresse plus la parole et votre mari vous regarde tous les soirs avec pitié.

Pourquoi ? Peut-on anticiper ?

Chez la femme, c’est son propre corps plus que son conjoint qui va la pousser dans les bras de la jeunesse et à succomber au charme du démon de midi. Les rides qui apparaissent, le corps qui devient de moins en moins ferme… Dur de souffrir la comparaison avec les femmes de 25 ans qui s’affichent partout sans complexe ! La recherche d’un jeune homme traduit une volonté de se rassurer bien sûr, et de prouver qu’on existe encore.

Avoir une liaison secrète et un peu tabou, il faut l’avouer, ajoute du piquant et une certaine renaissance. L’égalité homme/femme sur ce sujet est encore loin d’être parfaite. Dans les mentalités, il est encore davantage « curieux » qu’une femme d’âge mûr soit avec un jeune homme qu’un homme âgé avec une jeune femme. Et pourtant, le cas devient de plus en plus fréquent aussi.

C’est un cercle bien souvent très vicieux qui pousse les femmes au démon de midi. Se sentant moins désirables, elles s’imaginent moins désirées par leurs conjoints. Elles perdent confiance en leur pouvoir de séduction. Elles montrent ainsi moins de désir, et doivent affronter une peur de l’acte sexuel (peur d’être trouvée moins jolie, moins sexy qu’auparavant). Les hommes ne sentant plus le désir de leurs femmes partent vers de nouvelles aventures et les femmes tentent de se rassurer dans les bras d’un jeune homme. Ainsi, si les femmes doivent elles, continuer à manifester du désir, les hommes eux, ne doivent pas oublier de leur montrer qu’elles sont toujours aussi désirables.

Le démon de midi pour une nuit ou pour la vie ?

Les deux types de relation existent bien sûr. Certaines se terminent aussi vite qu’elles ont commencé. Une fois que l’on est rassuré sur son pouvoir de séduction par exemple, ou une fois que l’on s’est rendu compte du décalage qui existe du fait de la différence d’âge. Les choses rentrent dans l’ordre au sein du foyer, et l’expérience peut même avoir été bénéfique et raviver la flamme en offrant une seconde jeunesse. Quand l’histoire devient sentimentale, les choses se compliquent.

La différence d’âge n’est pas à prendre à la légère non plus, et là encore hommes et femmes ne sont pas égaux. Mais pourtant, ce genre de relations peut aussi avoir du bon.

Pour l’homme la volonté de refaire sa vie avec une jeune femme peut aussi être intimement liée à l’envie de procréer. Il s’agit là d’un instinct basique et quasi-animal, mais chez certains hommes, l’envie de se reproduire et la possibilité de le faire, est une preuve de vie, qui les éloigne un certain temps de l’idée de mort. Chercher une femme en âge de procréer, instaurer une véritable histoire d’amour et refonder une famille, est pour certains hommes une façon de lutter contre la peur de disparaitre.

Pour les femmes malheureusement, la possibilité d’enfanter se limite avec l’âge. Souvent, les histoires d’amour qui naissent de ces aventures du démon de midi, avec un partenaire plus jeune, relèvent simplement de la volonté de ne pas « vieillir » trop vite et de se rattacher à quelqu’un qui a encore toute la vie devant soi, quand la vôtre est souvent derrière.

Si les deux personnes engagées sont vraiment amoureuses, pourquoi pas ? Il ne faut cependant pas oublier, et encore au désavantage de la femme, qu’il peut aussi être égoïste de vivre cet amour avec un jeune partenaire qui se condamne donc à ne pas connaitre certaines choses, comme la paternité par exemple. Pour les hommes plus âgés, il ne faut pas perdre de vue que vous ne pourrez pas non plus faire tout ce que votre jeune partenaire désire faire. Il faut être réaliste, certaines choses deviennent contraignantes et fatigantes passées un certain âge. Arrive alors la période de doute et de remise en question : tu vas me quitter pour un homme/une femme de ton âge. Et finalement, les problèmes restent les mêmes ! L’amour n’a pas d’âge (ses tourments non plus).

Démon de midi : besoin de faire table rase
  Haut